multiple

multiple

multiple [ myltipl ] adj. et n. m.
• 1572 math.; multiplice 1380; lat. multiplex
1Qui n'est pas simple. Qui est composé de plusieurs éléments de nature différente, ou qui se manifeste sous des formes différentes. divers. « Ce vaste et multiple monde du moyen âge » (Michelet). « Ma douleur n'est pas une, elle est multiple » (Balzac).
2 Qui est constitué de plusieurs éléments, de plusieurs individualités identiques ou comparables. Prise multiple. Phys. Écho multiple. Math. Qui n'est pas simple, qui présente plusieurs propriétés semblables. Racine multiple d'un polynôme. Intégrale multiple d'une fonction. Point multiple d'une courbe.
3 ♦ MULTIPLE DE... : qui contient plusieurs fois exactement un nombre donné; qui est obtenu par la multiplication d'un nombre entier par un autre. 21 est multiple de 7. N. m. Tout multiple de deux est pair. Plus petit commun multiple (de plusieurs nombres) (p. p. c. m.). Les multiples et les sous-multiples.
4(Avec un nom au plur.) nombreux. Des confusions multiples. À de multiples reprises. maint. Qui existent en plusieurs exemplaires. Charrue à socs multiples. Qui se présentent sous des formes variées. divers, varié. Activités, causes multiples.
⊗ CONTR. Simple, un, unique.

multiple adjectif (latin multiplex, -icis) Qui n'est pas unique, qui se présente sous des aspects divers, nombreux ou existe en grand nombre, apparaît un grand nombre de fois : Produit à usages multiples. Qui présente plusieurs parties distinctes assurant le même fonctionnement, la même fonction : Prise multiple. Acoustique Se dit d'un écho qui répète le même son deux ou plusieurs fois de suite. Mathématiques Se dit de la racine a d'un polynôme telle qu'il existe un entier k supérieur à 1 pour lequel le polynôme est divisible par (xa)k Se dit d'un point d'une courbe atteint pour k (k ≥ 2) valeurs distinctes du paramètre. (On dit alors point multiple d'ordre k et, si k = 2, on parle de point double.) ● multiple (synonymes) adjectif (latin multiplex, -icis) Qui n'est pas unique, qui se présente sous des aspects...
Synonymes :
- différent
Contraires :
multiple nom masculin Nombre entier qui contient un autre nombre entier plusieurs fois exactement. Œuvre d'art contemporain, le plus souvent tridimensionnelle, éditée en plusieurs exemplaires.

multiple
adj. et n. m.
d1./d Composé, constitué d'éléments différents; complexe. Organe multiple, composé de plusieurs pièces élémentaires.
Poulie multiple, à plusieurs gorges.
GEOM Point multiple d'une courbe: point par lequel passent plusieurs branches de cette courbe.
|| Qui présente divers aspects. La nature est multiple.
d2./d Par ext. Qui existe en grand nombre. Le cas est illustré par de multiples exemples. Syn. nombreux.
d3./d MATH Qualifie un nombre égal au produit d'un nombre donné par un nombre entier. 15 est multiple de 3 et de 5.
|| n. m. Nombre multiple. 8 est un multiple de 2, et 2 est un sous-multiple de 8.
Plus petit commun multiple (abrév.: P.P.C.M.): plus petit parmi les nombreux multiples que certains nombres ont en commun.

⇒MULTIPLE, adj. et subst. masc.
I.— Adjectif
A.— [Gén. en postposition par rapport à un subst. sing., ou bien en emploi attributif] Qui est formé de plusieurs parties ou éléments, présente plusieurs propriétés ou plusieurs fonctions.
1. [En parlant d'une chose concr.] Constitué de plusieurs parties semblables ou de même nature. Une prise multiple; une poulie multiple. Les labours superficiels ou labours de déchaumage (...) sont effectués au moyen de charrues multiples ou charrues polysocs appelées également charrues déchaumeuses (PASSELÈGUE, Mach. agric., 1930, p. 50).
Écho multiple. ,,Écho qui répète les mêmes sons plusieurs fois de suite`` (LITTRÉ).
BOT. ,,Se dit de l'ovaire quand il y en a plusieurs dans une même fleur`` (BOUILLET 1859).
MATH. Point multiple. ,,Point commun d'intersection de plusieurs branches d'une même courbe qui se coupent`` (BOUILLET 1859).
2. [En parlant d'une chose concr. ou, plus gén., abstr.] Constitué d'éléments de nature différente ou qui se manifestent sous divers aspects. Une assurance multiple; magasins à commerce multiple. Un monde multiple, qui déconcerte la raideur de l'instinct (MOUNIER, Traité caract., 1946, p. 473). L'existence est un capital reçu d'autrui et ce capital est une collection de propriétés génétiques (...) un divers qui, tout en ayant une unité fonctionnelle, reste foncièrement multiple (RICŒUR, Philos. volonté, 1949, p. 412) :
1. ... je me représentais cette force multiple, généreuse, qui prodiguait la vie, comme le contraire même de cette fatalité démoniaque, implacable, qui me poussait à la ruine et à la mort.
DANIEL-ROPS, Mort, 1934, p. 380.
♦ [En parlant d'une pers. ou p. méton. de ses activités, de ses facultés] Un être multiple, un génie multiple; une activité, une ivresse, un sens artistique multiple. Cette manière (...) de se promener en observateur multiple dans un coin de l'universel, que de nos jours on appelle la critique (RENAN, Avenir sc., 1890, p. 142). La multiple lassitude de son demi-sourire (MALÈGUE, Augustin, t. 1, 1933, p. 42).
Emploi subst. Victor Hugo le multiple nichait sur tous les rayons à la fois (SARTRE, Mots, 1964, p. 50).
Plus rarement. [En antéposition ou au plur.] Une multiple expérience; des êtres multiples :
2. Il n'est guère d'œuvre romantique où le songe nocturne et la sensation du rêve éveillé forment un thème aussi constant que dans les écrits, multiples et multiformes, de Tieck.
BÉGUIN, Âme romant., 1939, p. 217.
B.— [Avec un subst. au plur., en antéposition ou en postposition]
1. [Avec un subst. concr.] Qui existe en plusieurs exemplaires. Les tentacules multiples des poulpes (Lar. Lang. fr.).
2. Dont le nombre est important. De multiples applications, occasions, raisons, tâches, variantes; des aspects, des causes, des combinaisons, des éditions, des formes, des localisations, des possibilités multiples; à des multiples reprises.
Rem. La postposition insiste sur la diversité des éléments : Les romantiques n'en finissent pas d'évoquer la langue primitive, à partir de laquelle se sont differenciées les langues diverses, la religion originelle, la société, dont la dissociation a créé les croyances multiples et les états (BÉGUIN, op. cit., p. 68).
II.— Substantif
A.— ARITHM. Nombre qui en contient un autre un nombre entier de fois. Multiple commun; plus petit commun multiple (P.P.C.M.); multiple entier, décimal; sous-multiple. Un chiffre qui ne soit ni un multiple de 9, ni un nombre se terminant par ce chiffre (D'ALLEMAGNE, Récr. et passe-temps, 1904, p. 206) :
3. ... on obligeait les particuliers à compter tantôt par livres et par sous, tantôt par écus, et à payer en pièces qui n'étaient ni des livres, ni des sous, ni des écus, mais seulement des fractions ou des multiples de ces monnaies de compte.
SAY, Écon. pol., 1832, p. 265.
P. anal., littér. L'unité de l'ombre contient un multiple. Multiple mystérieux, visible dans la matière, sensible dans la pensée (HUGO, Travaill. mer, 1866, p. 301).
B.— ARTS. Œuvres d'intention artistique exécutée à plusieurs exemplaires (d'apr. BÉG. Dessin 1978).
C.— TÉLÉCOM. ,,Multiple Baudot, appareil télégraphique permettant de transmettre simultanément plusieurs dépêches sur le même fil`` (Lar. encyclop.).
REM. Multiplement, adv. De façon multiple. La cité qui doit paraître aux yeux des hommes est déjà toute conçue étincelante dans les hautes demeures des immortels! Amphion ressaisit lyre et plectre, les montre au ciel; il s'apprête à jouer (...), il frappe les cordes, son immense et prolongé, accord éclatant (...). Toute la nature vibre, les échos répercutent multiplement cette attaque (VALÉRY, Variété III, 1936, p. 107).
Prononc. et Orth. :[]. Att. ds Ac. 1694 et dep. 1762. Étymol. et Hist. 1. 1572 math. (Registres français, Archives municipales de Bayonne, I, 328 cité par K. BALDINGER ds R. Ling. rom. t. 20, p. 83); 1618 nombre multiple (J. TRENCHANT, L'Arithmétique, 320 d'apr. FEW t. 6, 3, p. 204a); 2. 1755 « qui est constitué par l'adjonction de plusieurs éléments semblables » échos en multiples (Encyclop. t. 5, p. 263b); 1765 mécan. poulie multiple (ibid. t. 10); 1798 bot. ovaire multiple (E. P. VENTENAT, Tableau du règne végétal d'apr. FEW, loc. cit.); 1854 gramm. sujet multiple (BESCH.-LIT. Gramm., p. 563); 1905, Janvier emploi substantivé « sorte de tableau de distribution utilisé dans les centraux téléphoniques » (Lectures pour tous, 290 ds QUEM. DDL t. 25); 3. avec un nom au plur. a) 1809 « qui existe en plusieurs exemlaires » (LAMARCK, Philos. zool., t. 1, p. 289 : des tentacules en rayons, souvent multiples); b) 1823 « qui se présente sous des formes variées » (MAINE DE BIRAN, Journal, p. 396 : l'un des points de vue indéfiniment multiples). Empr. au lat. multiplex propr. « qui a beaucoup de plis » (-plex, cf. aussi simplex, duplex, etc., appartient à la racine plekd'où plecto « entrelacer », « plier », etc.) d'où « qui a beaucoup d'éléments constitutifs », « bien plus nombreux ». On rencontre la forme multiplex et multiplice en 1390 (EVRART DE CONTY, Problèmes d'Aristote, 210, f° 230c et f° 231 r° ds GDF.). Fréq. abs. littér. :1 009. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 368, b) 754; XXe s. : a) 1 540, b) 2 646.
DÉR. Multiplet, subst. masc. a) Phys. ,,Raie spectrale qui, avec un très grand pouvoir séparateur, apparaît formée de plusieurs raies très fines`` (Nucl. 1975). La structure en multiplets des raies spectrales (Hist. gén. sc., t. 3, vol. 2, 1964, p. 245). Multiplet de charge. ,,Famille de plusieurs particules fondamentales, ayant même nombre baryonique et une masse sensiblement égale, mais différant par leur charge`` (Nucl. 1975). b) Informat. ,,Groupe d'éléments binaires d'information (bit) traité comme un tout par l'ordinateur et représentant le plus souvent un caractère`` (GUILH. 1969). []. 1res attest. a) 1932, févr. ,,raie spectrale formée de plusieurs raies composantes`` (La Science et la vie, 100 ds QUEM. DDL t. 10), b) 1966 ,,pièce d'optique composée de plusieurs lentilles`` (MULLER), c) 1969 informat. (GUILH.); de multiple, suff. -et.

multiple [myltipl] adj. et n. m.
ÉTYM. 1572, sens 3; multiplice, 1380; lat. multiplex, même sens.
1 (1760). Qui n'est pas simple.Qui est composé de plusieurs éléments de nature différente, ou qui se manifeste sous des formes différentes. Divers. || Cette grande figure une et multiple, l'homme (→ Fatal, cit. 4). || Dieu unique ou multiple (→ Inaccessible, cit. 15). || L'impressionnisme (cit. 1) est multiple. || Amour complexe et multiple (→ Indicible, cit. 4).
1 Ce vaste et multiple monde du moyen âge, qui contenait en soi tous les éléments des mondes antérieurs, grec, romain et barbare, devait aussi reproduire toutes les luttes du genre humain.
Michelet, Hist. de France, IV, III.
2 (…) ma douleur n'est pas une, elle est multiple.
Balzac, le Lys dans la vallée, Pl., t. VIII, p. 922.
3 (…) ce caractère multiple, qui est l'originalité de l'artiste et qu'on retrouve partout chez lui, dans sa vie, dans ses habitations et dans ses œuvres.
Th. Gautier, Souvenirs de théâtre (…), « La vente Jollivet ».
4 (…) nous portons en nous beaucoup plus que nous-mêmes; un homme n'est pas double (…) mais multiple.
F. Mauriac, Souffrances et Bonheur du chrétien, p. 58.
2 (1755). Qui est constitué par l'adjonction de plusieurs éléments, de plusieurs individualités identiques ou comparables. || Prise multiple. Multiprise. || Poulie multiple.(1799). Bot. Formé par la réunion de plusieurs organes libres. || Ovaire multiple.Phys. || Écho multiple.Math. Qui n'est pas simple, qui présente plusieurs propriétés semblables. || Racine multiple d'un polynôme. || Intégrale multiple. || Point multiple d'ordre k d'une courbe paramétrée : point dont les coordonnées ne changent pas pour les k valeurs distinctes du paramètre dans un intervalle donné. || L'intersection de plusieurs branches d'une courbe est un point multiple de celle-ci.
N. m. Tableau de distribution utilisé dans les centraux téléphoniques.(1923). Multiplex. || Multiple Baudot.
(1863). Gramm. || Sujet multiple ou composé (ex. : Labourage et pâturage sont les deux mamelles de la France). || Attribut multiple (ex. : Cet homme était bon et généreux).
3 Sc. et cour. || Multiple de… : qui contient plusieurs fois exactement (un nombre donné) [ Sous-multiple]; qui est obtenu par la multiplication d'un nombre entier par un autre. || 21 est multiple de 7. || Un nombre multiple d'un autre et deux, trois, quatre, cinq, six, sept, huit… dix… vingt… cent fois plus grand. Double, triple, quadruple, quintuple, sextuple, septuple, octuple…, décuple…, vingtuple…, centuple, etc. || Les nombres premiers ne sont multiples que de l'unité et d'eux-mêmes.Préfixes caractérisant les unités décimales multiples des unités de base. Déca-, hecto-, kilo-, méga-, giga-, téra-.
N. m. (1618). || Multiple d'un nombre (entier) : entier égal à ce nombre multiplié par un troisième. (Opposé à diviseur). || Un multiple de quatre (→ Menuet, cit. 2; et aussi grandeur, cit. 36). || Un multiple d'un nombre est divisible par ce nombre. || Tout multiple de deux est pair. || 12 est un multiple commun à 2, 3, 4 et 6.(1874). || Plus petit commun multiple (de plusieurs nombres); abrév. P. P. C. M. ou P. P. M. C.
5 (…) parmi les multiples communs de A et de B, il en est un plus petit que tous les autres, puisque chaque multiple commun est supérieur ou au moins égal au plus grand des nombres A et B; ce multiple est dit le plus petit commun multiple (p.p.c.m.).
É. Borel, les Nombres premiers, p. 8.
Didact. || Multiple à droite (à gauche) d'un élément X d'un monoïde ou d'un anneau non commutatifs dans ce monoïde ou cet anneau : élément y du monoïde ou de l'anneau considéré, tel que x soit un diviseur à gauche (à droite) de y.
Absolt. Chim. || Loi des proportions multiples.
REM. Aux sens 1 à 3, l'adj. épithète est placé après le nom.
4 1857. (Avec un nom au pluriel). Qui ne sont pas uniques; qui sont en nombre. Nombreux, plusieurs.Qui existent en plusieurs exemplaires. || Bras multiples des monocytes (→ Leucocyte, cit.). || Charrue à socs multiples.Qui se présentent sous des formes variées. Divers, varié. || Activités (→ Initier, cit. 3), aspects (→ 2. Idéal, cit. 20), causes multiples. || Idées multiples (→ Étalage, cit. 7). || Données (→ Ésotérique, cit. 1), propriétés multiples (→ Lampe, cit. 24).Qui se répètent. || Coïncidences (→ Crédibilité, cit. 3), aventures (→ 2. Geste, cit. 2) multiples. || À de multiples reprises…
6 L'on sent que le mot qui paraît le plus simple et, si je puis parler ainsi, le plus homogène, renferme en soi des affinités multiples que les contacts mettent en jeu et dont la langue profite.
Littré, Dict., Préface, p. XVI.
CONTR. Simple, un, unique.
DÉR. Multiplet. — (Du même rad.) Multiplicité, multiplier.
COMP. Équimultiple, sous-multiple.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Игры ⚽ Поможем написать реферат

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Multiple — Mul ti*ple, a. [Cf. F. multiple, and E. quadruple, and multiply.] Containing more than once, or more than one; consisting of more than one; manifold; repeated many times; having several, or many, parts. [1913 Webster] {Law of multiple proportion} …   The Collaborative International Dictionary of English

  • múltiple — adjetivo 1. Que encierra complejidad, diversidad o variedad, o se compone de elementos de diferente naturaleza: actividad múltiple, aspecto múltiple. Tengo una rotura múltiple. La bomba es una trampa múltiple. 2. (en plural; antepuesto /… …   Diccionario Salamanca de la Lengua Española

  • Multiple — Mul ti*ple, n. (Math.) A quantity containing another quantity an integral number of times without a remainder. [1913 Webster] Note: A {common multiple} of two or more numbers contains each of them a number of times exactly; thus, 24 is a common… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • multiple — I adjective abundant, aggregate, ample, assorted, composed of several elements, considerable, different, divergent, diverse, diversified, generous, innumerable, many, miscellaneous, mixed, more than one, multifarious, multifold, multiplex,… …   Law dictionary

  • múltiple — (Del b. lat. multĭplus, con la t. de doble). 1. adj. Vario, de muchas maneras, en oposición a simple. 2. muchos (ǁ abundantes). De esta novela se han hecho múltiples ediciones. ☛ V. eco múltiple, enlace múltiple, esclerosis múltiple, estrella… …   Diccionario de la lengua española

  • multiple — (adj.) 1640s, involving many parts, from Fr. multiple (14c.), from L.L. multiplus manifold, from L. multi many, much (see MULTI (Cf. multi )) + plus fold, (see FOLD (Cf. fold)). The noun is from 1680s, in mathematics, from the adjective. Multiple …   Etymology dictionary

  • múltiple — de muchas maneras o en muchas ocasiones; que ocurre en varias partes del cuerpo CIE 10 [véase http://www.iqb.es/patologia/multiple.htm] Diccionario ilustrado de Términos Médicos.. Alvaro Galiano. 2010 …   Diccionario médico

  • Multiple —   [ mʌltɪpl, englisch] das, s/ s, in der zeitgenössischen Kunst Bezeichnung für ein Kunstobjekt, das in mehreren Exemplaren hergestellt wurde.   Literatur:   M., bearb. v. R. Block u. a., Ausst. Kat. (1974);   Das Jh. des M., hg. v. Z. Felix,… …   Universal-Lexikon

  • multiple — / multifarious [adj] diversified, miscellaneous assorted, collective, conglomerate, different, diverse, diversiform, heterogeneous, indiscriminate, legion, manifold, many, mixed, motley, multiform, multiplex, multitudinal, multitudinous, numerous …   New thesaurus

  • multiple — Multiple. adj. Terme d Arithmetique. Il se dit en parlant d un nombre qui en contient un autre plusieurs fois sans residu. Le nombre de quinze est multiple de trois & de cinq …   Dictionnaire de l'Académie française

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”